Marie-Laure de Clermont-Tonnerre

Marie-Laure de Clermont-Tonnerre

Née à Monaco, Marie-Laure de Clermont-Tonnerre, poursuit ses études à Paris où elle obtient un DEA de droit des Affaires et de l’Economie (Assas) et intègre Sciences PO Paris (diplômée en 1995).

Directrice Littéraire pour la maison de production de films de Fabienne Servan-Schreiber (Cinétévé), elle initie et développe des projets de fiction pour la télévision et le cinéma. Elle rejoint ensuite la société de Simone Harari (Télé Images) pour laquelle elle participe à la création d’une filiale de fiction (Télé Images Créations).

Déménageant à Genève pour des raisons familiales en 1999, elle collabore avec le « Festival Cinéma Tout Ecran » pendant 2 ans : mise en place d’un marché du film et de différents colloques de réflexion sur les interférences entre la télévision et le cinéma, responsable de la Section 1er Films, responsable du jury. Journaliste, elle écrit en free lance pour différents magazines (Gala, Bilan, Genève Sur La Terre, Le Film Français…).

En 2008, elle est élue pour 5 ans comme membre du comité de la société des amis du Musée d’Art et d’Histoire de Genève. Dans ce cadre, elle organise pour les mécènes du Musée des visites de collections privées, en Suisse ou à l’étranger, et contribue au rayonnement et à la revalorisation de ses fonds culturels.

Elle participe à différentes organisations caritatives en Suisse et en France. Membre du comité d’honneur de la Croix Rouge Suisse, elle recherche des sponsors et des idées de partenariat pour lever des fonds. De 2004 à 2007, Madame Giscard d’Estaing, fondatrice de la Fondation de l’Enfance, lui demande de présider et de développer le comité junior de la Nuit de l’Enfance. Elle devient également membre du comité d’honneur comme soutien actif au développement de l’association « Cœur pour Tous » du professeur Kalangos à Genève.

En 2007, elle crée avec son époux, la Fondation Marie-Laure et Jean-François de Clermont-Tonnerre dont le but principal est l’accès à l’éducation des enfants, adolescents et étudiants défavorisés. A Paris, la Fondation donne une bourse depuis 4 ans à un étudiant de l’école nationale des Beaux Arts de Paris dans le cadre du Prix Agnès B.

En 2011, elle rentre comme secrétaire de la Fondation Zao Wou-Ki basée à Genève.

En mars 2012, elle publie: «  La médecine personnalisée, retrouver et garder la santé » (éditions Odile Jacob) après une enquête de deux ans auprès d’un médecin généraliste, le dr Jean Claude Lapraz et son équipe de médecins.

En avril 2012, un autre ouvrage suit : «  Se soigner toute l’année au Naturel » (éditions Prat) qui a dépassé les 50 000 exemplaires.

Très intéressée par le design, elle organise des déjeuners du design avec le magazine « Elle Déco » et le Pavillon des Arts et du design chez des collectionneurs ou des galeristes, en réunissant de grands acteurs de cette activité.

Elle est mécène du cercle du design du Musée des Arts Décoratifs.

En février 2013, elle est élue pour trois ans au Conseil d’administration du Tokyo Art Club et de la société des Amis du palais de Tokyo. La Fondation Cartier lui demade de faire partie du cercle «  Vivre en couleurs ».

Depuis janvier 2013, elle a repris ses activités d’écriture pour un nouveau livre commandé par les éditions Prat. Sortie prévue en Septembre 2014.